Detecteurs d’ouverture de volet roulant

Même si les volets roulants sont connus pour leur résistance aux effractions, ils ne sont tout même pas totalement à l’abri d’un forçage. Les intrus peuvent très bien en venir à bout avec un peu de persévérances. Aussi, pour bien sécuriser votre maison dotée de volets roulants, songez à les doter de détecteurs d’ouverture. Certains modèles de volets roulants disposent déjà d’un détecteur d’ouverture. Si ce n’est pas le cas de vos volets roulants, vous pouvez tout de même les équiper de détecteurs d’ouvertures vendus sur le marché. Il faut remarquer que chacun de ces détecteurs d’ouverture a leurs spécificités.

Les détecteurs d’ouvertures qui bloquent le volet roulant en cas d’ouvertures forcées

Appelé aussi détecteur antie-relevage, ce détecteur capte notamment les tentatives d’ouverture forcée que peut subir le volet roulant. Quand il capte une tentative d’ouverture, il provoque le blocage du volet roulant qui ne pourra plus être ouvert. Après ce blocage, le volet roulant est capable de résister à une tentative d’ouverture durant environ 10 minutes. C’est une durée largement suffisante pour décourager les malfaiteurs et pour que vous réagissiez (appeler la police).

On peut notamment reconnaître ces types de volets roulants avec leur label VRS (volet roulant sécurisé). Les volets roulants avec ce label sont conformément à la norme A2P. Cette norme, très reconnue par les compagnies d’assurances, certifie la résistance de 10 minutes du volet roulant. Les volets roulants dotés de ce label sont donc déjà conçus avec ces types de détecteurs. Cependant, même si votre volet roulant ne dispose pas déjà de ce détecteur, vous pouvez tout de même l’équiper avec un kit spécial vendu sur le marché. Tachez toutefois de choisir un kit qui puisse s’adapter à votre volet roulant.

Les détecteurs d’ouverture reliés à un système d’alarme

Comme son nom le laisse à deviner, ce détecteur d’ouverture est connecté à un système d’alarme. Filaire ou sans fil, il est placé dans le caisson du volet roulant et détecte les tentatives de soulèvement ou d’arrachage du volet roulant. L’alarme de la maison est enclenchée par le détecteur s’il y a une ouverture suspecte d’au moins 5 cm de la dernière lame du volet roulant. Pour ce faire, une cordelette est notamment fixée à la lame du volet. Pour certains modèles de détecteurs, ils n’enclenchent l’alarme que si au moins 3 impulsions sont reçues du capteur en 5 secondes. Ceci afin d’éviter les ouvertures causées par le vent. L’avantage avec ce volet roulant c’est son caractère dissuasif. En effet, l’alarme est activée avant que les voleurs s’introduisent dans la maison. Ils n’auront pas ainsi l’occasion de détruire quelque chose (fenêtre, vitre)

La combinaison des deux systèmes pour une sécurité optimale

La combinaison des deux types de détecteurs présentés ci-dessus est gage d’une sécurité renforcé. Ainsi, si les cambrioleurs parviennent à ouvrir le volet roulant après qu’il soit bloqué automatiquement par le détecteur antie-relevage, il y a toujours le détecteur relié à l’alarme. Ce dernier enclenchera à son tour l’alarme de la maison. Votre volet roulant et votre maison seront dans ce cas doublement sécurisé.