Quelle fenêtre choisir pour s’isoler du bruit ?

Les nuisances sonores sont très nocives pour la santé et le bien-être des personnes surtout lorsqu’elles sont trop importantes. La journée, l’être humain peut supporter un bruit de 35 dB maximum tandis que la nuit, il ne peut supporter que 30 dB. La fenêtre est l’une des principales voies d’accès par lesquelles les bruits de l’extérieure viennent s’introduire à l’intérieure d’un bâtiment. Aussi, il convient de bien choisir ses fenêtres afin de minimiser au maximum les nuisances sonores qui viennent troubler votre sérénité dans vos locaux. Donc, quel type de fenêtre isole le mieux contre les bruits ? Nos éléments de réponses.

Fenêtres avec multiples couches de verres

En général, les vitrages constituent la majeure partie des surfaces des fenêtres. C’est pourquoi vous devez surtout opter pour des fenêtres dotées de vitrage performant en matière d’isolation phonique. C’est le cas notamment des fenêtres avec multiples couches de verres (double ou triple vitrage). Contrairement aux classiques fenêtres à simples couches de verre, ces fenêtres à double ou triple vitrage garantissent une isolation optimale aux nuisances sonores.

Si vous choisissez le double vitrage, la meilleure solution est de recourir à un vitrage asymétrique, c’est-à-dire, avec un format 10/06/04. Ce format signifie que la fenêtre est dotée de deux verres de 10 et 04 mm d’épaisseur respectivement. Ces deux verres sont séparés par une lame d’air ou de gaz argon de 10 mm d’épaisseur. La différence de la masse des deux verres permet notamment d’améliorer la performance du vitrage en termes d’isolation acoustique et aussi thermique.

Pour augmenter encore plus la capacité d’affaiblissement acoustique de vos fenêtres, faites le choix du triple vitrage.

Les fenêtres équipées de vitrages phoniques épais

Même si vous recourez aux fenêtres à double ou triple vitrage, leur isolation ne sera pas systématiquement optimisée. Il faut aussi bien choisir la nature du vitrage que vous utilisez. Privilégiez surtout les verres avec feuilletage acoustique ou vitrages phoniques. Ces vitrages sont notamment classifiés suivant une échelle de performance allant de AR1 à AR6. Plus le vitrage phonique est classé à une échelle élevé, plus il est isolante.

Afin de renforcer encore plus la capacité d’isolation acoustique de votre fenêtre à travers son vitrage, tâchez aussi de choisir des verres épais. Cela permettra d’amortir plus aisément les nuisances sonores qui veulent traverser votre vitrage.

Les fenêtres avec cadre isolant

À part les vitres, les fenêtres aussi sont constituées de cadres ou châssis qui jouent également un rôle fondamental dans leur performance sonore.

Ainsi, la nature du matériau de conception des cadres ou châssis des fenêtres influence grandement sur leur niveau d’isolation phonique. Les fenêtres avec cadres en bois et en PVC sont celles qui garantissent le plus le confort acoustique au sein d’un habitat ou d’une entreprise. Le bois et surtout le PVC sont des matériaux peu conducteurs, c’est-à-dire qu’ils ne se laissent pas facilement traverser par le bruit. Ils constituent donc de parfaits barrages contre l’engouffrement des nuisances sonores chez vous.

Par ailleurs, lorsque vous avez des fenêtres formées en grande partie par des châssis en bois ou en PVC (avec moins de vitrage), vous ne serez pas obligé d’opter pour du double ou triple vitrage pour améliorer la performance thermique de votre fenêtre.